Logo UIA-HSC

Université Inter-Âges de Normandie
Antenne d'Hérouville Saint-Clair

Accueil Informations Conférences Activités Sorties Vie de l'antenne


Liste des activités

 
Programme - Groupes de lecture

Année 2018-2019

Monique DORÉ

 

Venez découvrir 6 nouveaux livres en compagnie de Monique Doré.
Voici, présentée par Suzanne Loew, une fidèle lectrice, la liste des livres lus cette année accompagnée des remarques et réflexions que ces ouvrages lui ont inspirées.

Dans la plaine enneigée et bientôt ensanglantée,
Ils étaient des milliers à s’étriper sans merci,
Sous le regard impitoyable de l’Empereur,
Ce « patron » de la grande « boucherie d’Eylau ».
La guerre, « celle qui glisse le long des jambes »
Outre-terre - Jean-Paul Kauffmann

Dans l’île meurtrie mais libérée du joug allemand,
Ils étaient quelques-uns, amateurs de récits et de tourtes,
Et sans honte, ils dirent ce que fut pour eux
Le temps de l’oppression avec ses souffrances, ses bassesses,
Mais aussi ses amours et Juliet en fit un roman.
« Charles Lamb m’a fait rire pendant l’Occupation »
Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates
Mary Ann Shaffer et Anny Barrows

Dans le calme ensoleillé de leur impasse,
Ils étaient cinq gamins insouciants et gourmands.
Mais au cœur des Hutus, la haine sommeillait,
Et dans Bujumbura la horde frappa aveuglément.
« Ce pays est un piège »
Petit pays - Gaël Faye

Dans l’exaltation révolutionnaire de la cour du collège,
Elles étaient trois amies à croire en la liberté.
Mais à la dictature du Shah succéda celle des mollahs.
Et dès lors au nom d’Allah, la terreur régna.
« Pour survivre, il fallait renoncer à vivre »
Je viens d’ailleurs – Chahdortt Djavann

Dans le théâtre antique au beau milieu des coquelicots,
Il était seul, pleurant sa fille tant aimée.
Mais les années passèrent, et sa peine s’estompa,
Et par son savoir et sa patience, il rendit la sérénité
Aux adultes déchirés et au jeune autiste obsédé d’ordre.
« L’ordre du monde c’est quand tu es heureux »
L’enfant qui mesurait le monde – Metin Arditi

Dans l’opulence ou dans la précarité, de Vilnius à Nice,
Elle était seule, Mina, imperturbable, à proclamer
Mon fils « tu seras un héros … un ambassadeur » et il le fut.
Mais de cette emprise maternelle, jamais il ne put se libérer.
« Oui ma mère avait du talent et je ne m’en suis jamais remis ».
La promesse de l’aube – Romain Gary

Retour