Logo UIA-HSC

Université Inter-Âges de Normandie
Antenne d'Hérouville Saint-Clair

Accueil Informations Conférences Activités Sorties Vie de l'antenne


Conférences et événements

08 octobre 2007

1922&1933 : la prise du pouvoir par les Fascistes en Italie et les Nazis en Allemagne : étude comparée -1ére partie

 

M. Philippe RUZE (professeur agrégé en retraite)

   

15 octobre

Le pilier emblématique du ASIR (Arabie Saoudite)

 

M. Thierry MAUGER (docteur en Anthropologie sociale et Ethnologie)

  Outre une architecture remarquable en pierre sèche ou en terre équipée d'un système d'essentage, il existe, dans chaque séjour des maisons, un pilier dont la structuration des décors est immuable dans le temps. L'auteur leur assigne une fonction magique et une structure de mandala. La qualité exceptionnelle des piliers de Rijal leur confère une place d'élection dans l'art mural du Asir.
   

22 octobre

1922&1933 : la prise du pouvoir par les Fascistes en Italie et les Nazis en  Allemagne : étude comparée - 2ème partie

 

M. Philippe RUZE (professeur agrégé en retraite)

En haut
 

12 novembre

L’Espagne musulmane -1ère partie

 

M. Claude Jean FONTES (ancien directeur du CRDP)

  La conquête et l'apogée (711-1035) : la conquête sous l'autorité du califat de Damas. L'émirat de Cordoue puis le califat de Cordoue. Parallèlement on présentera l'organisation de la reconquête chrétienne.
L'ère des incertitudes (1035-1232) : les premiers royaumes de Taïfas. L'arrivée des Almoravides. Les seconds royaumes de Taïfas. L'arrivée des Almohades.
Le déclin (1232-1492) : Dans cette partie on traitera essentiellement de l'histoire du royaume de Grenade et surtout de sa disparition grâce à l'action des rois catholiques.
En haut
 

19 novembre

L’Espagne musulmane - 2ème partie

 

M. Claude Jean FONTES (ancien directeur du CRDP)

  (voir ci-dessus)
En haut
 

26 novembre

Un exemple de persécution en France durant la Seconde Guerre Mondiale : les francs-maçons

 

M. Emmanuel THIEBOT (historien au Mémorial de Caen)

  Illustré de nombreux documents, il s'agit d'expliquer la manière dont s'est mise en place la lutte antimaçonnique du régime de Vichy et allemande en France de 1940 à 1944. La conférence se termine par la projection intégrale du film antimaçonnique « Forces occultes ».
En haut
 

03 décembre

Le regard des Américains sur les populations normandes libérées

 

M. Stéphane LAMACHE (doctorant en Histoire)

  Notion protéiforme et complexe que celle du regard des américains sur les premières populations civiles libérées dans l'hexagone. Sujet qui met en valeur les incertitudes psychologiques du Jour J ainsi que le choc culturel rencontré par les GI's pendant et après la Bataille de Normandie.
En haut
 

10 décembre

Existe-t-il une Basse-Normandie ?

 

M. Jean Pierre DIGUET (professeur agrégé de Géographie)

  La région Basse-Normandie est-elle une entité géographique ou est-elle le résultat d'un découpage plus ou moins pertinent du territoire imposé par un pouvoir central?
Si cette seconde hypothèse est validée faut-il remettre en cause cette partition et, éventuellement reconstituer la Normandie historique?
Pour alimenter ce débat la conférence propose une approche géographique de ce territoire selon quatre axes :
- la polarisation de l'agglomération caennaise : comment s'organise l'aire d'influence de la capitale régionale?
- La Basse-Normandie un espace sous influence : acteurs extérieurs et dépendance
- Paysages, produits, filières économiques,... peut-on parler d'une identité bas-normande?
- Quelle région pour le futur? quelques pistes pour alimenter le débat sur la réunification de la Normandie avec les auditeurs
L'exposé s'appuie sur les images d'un CDrom dont je suis co-auteur avec P Gaucher : La Basse-Normandie, dans la collection images de France produit par le ministère de l'Education nationale et le ministère de la culture
En haut
 

17 décembre

Perception visuelle et illusions: notre cerveau nous ment-il?

 

M. Fabrice DOSSEVILLE

  L'arrangement particulier de certaines scènes visuelles amène notre cerveau à faire des erreurs sur la taille d'un objet, sa couleur ou la rectitude d'une ligne. Ces illusions d'optique nous permettent de mieux comprendre le fonctionnement de notre perception visuelle. Notre cerveau interprète constamment les informations visuelles pour construire une image qui a du sens pour nous. En fait, notre cerveau cherche tellement à mettre du sens partout qu'il en met souvent même là où il n'y en a pas....
En haut
 
07 janvier 2008 ALAIN (1868-1951) figure anticonformiste méconnue de la IIIème république
  M. Pierre HEUDIER (agrégé de l’Université, secrétaire de l’Association des amis d’Alain)
  La conférence pourrait aussi s'intituler Alain par lui-même : à travers la lecture de textes variés tirés d'une œuvre immense (et encore partiellement inédite) se dessine la biographie et s'entrevoit la pensée d'un des grands philosophes du XX° siècle, professeur exceptionnel et anticonformiste qui, s'éloignant progressivement d'une carrière universitaire classique, se lance dans le journalisme et livre quotidiennement (et bénévolement) à la Dépêche de Rouen des textes sur les sujets les plus divers où la plume du philosophe se pare de fantaisie, d'humour, de verve féroce ou de poésie. Après trois années passées à la guerre comme simple soldat engagé volontaire, il se consacrera principalement à l'élaboration de ses grandes œuvres philosophiques.
Cette présentation très vivante, illustrée d'une centaine de diapositives, permet de découvrir un personnage haut en couleur et de saisir la dimension toujours actuelle de ce maître incomparable, de la prose d'idées, que Jaurès, peu avant la Première guerre mondiale, jugeait en ces termes : « quel penseur que ce sauvage ».
En haut
 
14 janvier Un « Mozart noir » : le chevalier de Saint-Georges
  Mme. Marie Louise LERIVEREND
  Fils d'une esclave noire de Guadeloupe et d'un colon, Joseph de Bologne, plus communément appelé Chevalier de Saint George (Guadeloupe 1745-Paris 1799) a connu un grand succès en France au cours de la seconde moitié du 18ème siècle, non seulement comme violoniste, chef d'orchestre et compositeur, mais également comme escrimeur. Sous la révolution on le voit occuper un poste de commandement dans l'armée.. .Mais Napoléon ayant rétabli l'esclavage, il est exclu de reconnaître qu'un esclave noir ait pu composer de la musique. Son œuvre est rayée des répertoires, le musicien tombe dans l'oubli. Les premiers enregistrements n'apparaîtront que deux siècles après sa mort.
En haut
 
21 janvier Assemblée plénière de l’antenne
   
28 janvier L’Université de Caen : 570 ans d’histoire
 

M. LASPOUGEAS (maître de conférences honoraire en histoire contemporaine)

  De 1437 à 2007, les 570 ans d'histoire de l'Université de Caen offrent bien des similitudes par rapport aux autres universités ,tant aux XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles, qu'aux XIXème et XXème siècles. Mais l'Université normande offre aussi des singularités:une double fondation; une fermeture précoce lors de la révolution de 1789; une complète destruction en 1944. La conférence portera sur les unes et sur les autres.
En haut
 
04 février Bismarck, le révolutionnaire blanc
  M Roland CHARPIOT (Professeur de « khâgne » honoraire)
  But : rectifier l'image fausse donnée de Bismarck par l'histoire de France.
Méthode : mettre en valeur les aspects contrastés de B., à la fois pragmatique et sentimental, réactionnaire et progressiste . Le « Chancelier de Fer » a œuvré pour la paix, l'homme des lois antisocialistes a pris en faveur de l'ouvrier des mesures prises en France seulement en 1936. Conclusion : Bismarck, un Clemenceau allemand ?
En haut
 
11 février Les associations comme nouvelles formes de lien social
  M Sylvain PASQUIER (consultant, chargé de cours en sociologie)
  Le succès des associations aujourd'hui peut se comprendre comme l'émergence de nouvelles formes de socialisation et de solidarité répondant au déclin des liens sociaux traditionnels et aux aspirations des personnalités contemporaines.
En haut
 
03 mars La France et l’Indochine au 20ème siècle
  M. Bernard PHAN, agrégé d’histoire (professeur de 1ère supérieure au Lycée Henri IV – Paris)
  L’installation de la domination française sur la péninsule indo-chinoise se fit progressivement, entre le IInd Empire et le début de la IIIème République. En 1905 l’organisation administrative du Gouvernement général de l’Indo-Chine s’achevait, mais déjà la souveraineté française était contestée. Un demi-siècle plus tard, toute autorité française avait disparue de la péninsule. Tous les Français ne le déplorèrent pas car, face à la colonisation, certains préféraient une présence en Afrique alors que d’autres ne juraient que par l’Asie.
En haut
 
10 mars Le langage photographique et son utilisation dans la presse (la photo publicitaire, la photo reportage)
  M. Christian MALON (auteur-photographe, professeur d’éducation culturelle en retraite)
En haut
 
17 mars La belle Hélène
  Mme Françoise RUZE (professeur émérite de l’Université de Caen)
  De l'épouse volage à la divinité protectrice du mariage à Sparte, la figure d'Hélène subi bien des métamorphoses qui nous mènent à travers les poèmes homériques, la tragédie, l'histoire des religions...et l'opéra-comique.
En haut
 
31 mars Situation géopolitique de Chypre
  M. Dimitri MOLYVDIS (professeur de grec moderne)
En haut
 
7 avril La prolifération des armes nucléaires de 1945 à aujourd'hui
(Chronologie des arsenaux et des textes du droit international, crises, enjeux, débats et perspectives.)
  M. Claude RUELLAN (membre du bureau national du Mouvement de la Paix ; membre de la délégation française à l’ONU en mai 2005 à la conférence de révision du Traité de Non Prolifération des armes nucléaires)
  Après des décennies d'engagements non respectés par les Etats dotés d'armes nucléaires (les EDAN), la nouvelle stratégie de défense US et son projet de bouclier antimissiles implanté en Europe, la nouvelle stratégie de défense de la France, les déclarations et les politiques mises en oeuvre par la Russie et par la Chine, la longue crise de la bombe coréenne, la guerre en Irak et la crise occasionnée par le programme nucléaire iranien témoignent que le monde est entré dans une zone de tous les dangers : le risque d'une prolifération des armes nucléaires n'a jamais été aussi grand depuis la fin de la guerre froide.
La conférence a pour but de contribuer au développement d'une expertise citoyenne sur cette question qui appelle des réponses urgentes visant à résoudre une des urgences planétaires actuelles.
En haut
 
28 avril Mise en voix de textes d'auteurs, spectacle proposé par des adhérents.
   
 

Atelier de Fabienne Margarita: 2 nouvelles de Tchékov :

  • "Remèdes contre les crises d'ivrognerie" et "L'envie de dormir ";
  • 3 extraits de "Mémoires d'un Porc-épic" d'Alain Mabanctou.

Atelier de Véronique Piantino: montage de textes autour de "Racines et Eloignement".

En haut
 
05 mai Les agricultures du Monde et le scandale de la faim
  M. Claude PLAI (ancien ingénieur Régional de l’Institut des Céréales et des Fourrages)
  Description de la situation alimentaire mondiale
Description des agricultures du Monde (avec quelques exemples d’évolution en France sur un siècle)
Le processus d’appauvrissement des paysans du tiers-monde depuis 50 ans
Les perspectives 2050
Des propositions pour une autre organisation économoque
En haut
 
26 mai L’histoire des musées
  Mme Pascale FISZLEWICZ (conférencière nationale)
  L’histoire des musées passe par celle des collections et des hommes remarquables qui les ont constituées, ainsi que par l’histoire des lieux qui les abritent.
En haut
 
2 juin

1968 à Caen

M. Alain LEMENOREL (professeur d’Université)
  La précocité du mouvement social à Caen (avec l’émeute des OS en janvier)
La réflexion des étudiants et des enseignants sur la réforme des structures universitaires
La représentativité de Caen dans l’échec du projet culturel d’André Malraux, avec la crise du TMC Théâtre Maison de la Culture)