Logo UIA-HSC

Université Inter-Âges de Normandie
Antenne d'Hérouville Saint-Clair

Accueil Informations Conférences Activités Sorties Vie de l'antenne


Conférences et événements

Réservés aux adhérents de l'antenne d'Hérouville

Les mardis à 14h30 au CLE d’Hérouville

2 octobre

Silvio Berlusconi ou un certain visage de l’Italie

M. Vincent d’Orlando (Maître de conférences de littérature et civilisation italiennes, UCBN)

  Ultime épisode du roman de l’Italie contemporaine, ce voyage dans les deux dernières décennies nous permettra de rencontrer un personnage controversé mais fascinant parce qu’il semble condenser les forces et les faiblesses du peuple qu’il a incarné pendant près de vingt ans. Séducteur et surdoué pour les uns, hâbleur et populiste pour les autres, Berlusconi est d’abord un homme d’affaire qui a voulu faire de l’Italie sa plus belle entreprise. En rappelant son ascension dans le monde médiatique et économique, ses succès politiques, ses déboires avec la justice, les scandales auxquels il a été mêlé, nous chercherons à comprendre ce qu’a été (ce qu’est ?) le berlusconisme. Comme le veut l’histoire subjective de l’Italie que nous proposons dans ce cycle, des écrivains, des intellectuels et des cinéastes nous aideront à mieux saisir la complexité d’un individu derrière l’apparente simplicité de l’image.
En haut
 
9 octobre La protection du conjoint survivant

M. Bernard de Béthune (Conseiller en gestion du patrimoine)

  La Protection du Conjoint survivant : Mariage, Régimes Matrimoniaux, Dispositions légales, Donation au Dernier Vivant. Comment s’organise la succession suivant les différents Régimes Matrimoniaux et la famille du défunt ? Quels sont les droits du conjoint survivant & comment se protéger ? Quels sont les limites de ces droits ? Que se passe-t-il en présence d’enfants issus d’une autre union ? Comment exprimer ses volontés ?
En haut
 
16 octobre La gestion des enfants trouvés aux XVIIème et XVIIIème siècles

M. Christian Lecomte (Professeur des Écoles et écrivain)

  En 1670, Louis XIV, devant les 312 enfants abandonnés de l’institution des Enfants Trouvés fondée en 1638 par Vincent de Paul, l’agrège à l’hôpital général de Paris. Que fait-on d’eux une fois recueillis ? Comment finance-t-on l’établissement ? Quelle incidence sur l’abandon ? Quels règlements et édits et quelles pratiques sur le terrain ? Quels chiffres aux entrées, au fil des siècles ? Pratiquement, quelles personnes y travaillent, ou en vivent, et dans quel rayon géographique ? Quels aspects humains, économiques, religieux, médicaux, financiers ? Quel avenir pour ces enfants ?
LIVRE : Au Sein de Paris.
En haut
 
6 novembre Droit du sol et droit du sang : que font nos voisins européens ?

Mme Sabrina Dorlin (Docteur en Études germaniques, Professeur Universités du Havre et de Caen)

  Acquisition de nationalité ? Quelle est la marche à suivre ? La plupart des législations en Europe combinent, à l’image de la France, des éléments de droit du sang et de droit du sol. Entre règles et exceptions, tâchons de nous y retrouver dans le panorama européen, d’autant que droit du sol absolu n'est en vigueur dans aucun des pays membres.
En haut
 
13 novembre Le Qatar : un confetti qui se prend pour un empire

M. Gérald Rovarc’h (Professeur de russe bénévole à l'UIA de Bayeux, Retraité des Ministères de la Défense et de l'Intérieur)

  Pays minuscule dont 90% des habitants sont des travailleurs étrangers, mais un des pays les plus riches du monde avec un taux de chômage de 0%, le Qatar est une « pétromonarchie » richissime. Anticipant la raréfaction programmée du pétrole et du gaz, le Qatar investit à tout va, dans tous les domaines, dans le monde entier, et particulièrement en France. Le monde est pour lui un vaste supermarché ! Mais si les citoyens sont choyés par l’Emir, les travailleurs étrangers vivent dans une prison dorée. De plus, par son arrogance et ses fréquentations parfois douteuses, le Qatar « irrite » de plus en plus ses puissants voisins. Son étoile est- elle sur le point de pâlir ? Comment appréhender le Qatar, pays de l’ambiguïté, de la contradiction, voire du double jeu ?
En haut
 
20 novembre Assemblée Générale des Étudiants
Salle de La Fonderie

 

En haut
 
27 novembre Malraux, un autre André : portrait à livre ouvert par les femmes de sa vie

M. Jacques Dremeau (Inspecteur d’Académie honoraire)

  André MALRAUX a tout fait pour accéder au rang de mythe vivant mais, résistant a toute entreprise biographique (nul ne connait vraiment son enfance ni ses amours), il a réussi à imposer au travers de ses œuvres, une image héroïque, voire « historique » de leur auteur.
Essayiste, mémorialiste, critique d’art, homme de guerre, ministre, cinéaste, André MALRAUX fut aussi un romancier flamboyant couronné par le Goncourt.
Mais derrière la statue et l'ic6ne du grand homme, il y a les femmes de sa vie: Clara Goldsmitd, Josette Clotis, Madeleine Lioux, Louise de Vilmorin, Sophie de Vilmorin Et sous leur plume, se recrée la réalité de la vie d'un « autre André», amoureux romantique, pudique, coléreux, autodestructeur, magnétique. Toutes celles qui l’ont aimé, admire, fascinées par son intelligence, ses fulgurances et ses dons multiples, ont aussi souffert, a n’en pas douter, de cet homme surdimensionné qui n’hésitait pas a forger sa légende de son vivant.
Grace à leurs écrits qui ouvrent les tiroirs de sa vie privée - lui qui ne se dévoilait qu'avec parcimonie - nous découvrons un autre Malraux, un André surprenant, tantôt plus intime, plus secret, tantôt plus brutal, plus tragique... Témoignages sincères et lucides pour une autre biographie.
En haut
 
4 décembre Cinéma soviétique (1917-1953) et cinéma nazi (1933-1945) : un art de la propagande

Mme Rachel Mazuy (Historienne)

  Dans la Russie soviétique (1917-1953), comme dans l’Allemagne nazie (1933-1945), le cinéma a été conçu dès le départ comme un outil fondamental de la propagande de masse. L’objectif était d’encadrer, de convaincre et d’embrigader les sociétés. C’est cette histoire comparée d’un cinéma de propagande, que nous voudrions raconter en évoquant également le rapport des artistes au pouvoir.
En haut
 
11 décembre Assemblée Régionale de l’UIA

Crédit Agricole Normandie Caen

 

En haut
 
18 décembre Peut-on croire les sondages ?
Maison des Associations

M. Frédéric Rosard (Maître de conférences de statistiques)

  Les sondages, c’est comme les horoscopes, personne n’y croit mais tout le monde les consulte.
Depuis qu’en 1936, aux États-Unis, un certain George Gallup a compris qu’on pouvait avoir une réponse fiable en interrogeant un échantillon bien choisi, les instituts de sondages ont énormément prospéré.
Ils font quotidiennement la une de l'actualité, sont omniprésents lors des élections, intéressent beaucoup le marketing, et sont présents dans bien d’autres domaines. Qualifiés tour à tour d’inutiles, d’indispensables, d’agaçants, d’intrigants et de fascinants, les sondages méritent d'être lus avec intérêt, circonspection et attention...
Mais peut-on y croire ?
En haut
 
8 janvier Entrer dans l’univers de Fernand Léger (1881-1955) par la littérature

Mme Annick Polin (Professeur de Lettres)

   
En haut
 
15 janvier Une bibliothèque témoin de l’histoire, du XVème siècle à nos jours : la bibliothèque du Chapitre de la cathédrale de Bayeux

M. François Arnaud (Conseiller pour le livre à la DRAC)

   
En haut
 
22 janvier Saint Georges et le dragon : passion pour une image

M. Thierry Roisin (Metteur en scène)

   
En haut
 
29 janvier Histoire du Bitcoin et des cryptomonnaies

M. Michel Baupin (Maître de conférences de mathématiques, UCBN)

   
En haut