Logo UIA-HSC

Université Inter-Âges de Normandie
Antenne d'Hérouville Saint-Clair

Accueil Informations Conférences Activités Sorties Vie de l'antenne


Soirée festive de l’antenne

Vendredi 1er février 2008

Photos de la soirée

Vous en souvenez-vous ?

Je me souviens de la salle de la Fonderie, comme une jungle de bambous et papyrus où le rouge et le vert sur les tables se mariaient aux oeillets en pots apportés par Jacqueline .
Je me souviens de la chorale de Marie-Danièle chantant en russe, latin ou français avant d’entonner une ritournelle à boire, ce que l’assemblée fit volontiers ensuite.
Je ne me souviens plus vraiment de ce que j’ai mangé, mais c’était bon, promptement servi et les vins étaient délicieux.
Je me souviens de tous les intermèdes des groupes de Langues: la recette de légumes au vinaigre lue en russe par Jean et traduite par Béatrice.
Je me souviens du chœur de Jean-Pierre N. plein d’allégresse dans « Sa hein Knab ein Röslein stehn » de Goethe et du poème de Neruda lu par Françoise B, Jacqueline F, Guy et Jean-Loup qui affirmaient avec conviction que rien ne mourrait jamais.
Je me souviens, dans un brouillard, de la prestation du groupe des anglicistes, de Roméo en collant noir, de Juliette dans ses tissus bleus, des 3 sorcières, Mireille, Monique B. et Monique D. armées de chapeaux pointus et de balais, et de Françoise F. en Macbeth, les rejoignant avec ses bottes cavalières.
Je me souviens avoir chanté un endiablé « Oh ! when the Saints » avec tous les convives.
Je me souviens des quadrilles, rondes et promenades irlandaises, yougoslaves …exécutées par les danseuses et danseur, entraînés par Colette.
Je me souviens des 2 sketches de Michel Mombrun, toujours tonique, interprétant « Les pâtes à la Boudoni » et le QI de Desproges.
Je me souviens de Jean-Pierre F. en discret maître de cérémonies, qui régla cette soirée, comme tant d’autres, avec efficacité.
Puis, je ne me souviens plus de rien. Tout se brouille. Tout le monde se lève à l’appel du DJ qui avait préparé ses compil. de madison, tangos, valses…

Et vous ? Avez-vous aimé cette soirée ? Vous n’y êtes pas allés ? Pourquoi ?
Dites-nous votre sentiment, vos remarques, vos souhaits. En prenant la plume ou en rédigeant un mèl sur notre messagerie.
Le dialogue est nécessaire pour construire ces moments de convivialité, importants dans une association.

Michèle Guglielmi