Logo UIA-HSC

Université Inter-Âges de Normandie
Antenne d'Hérouville Saint-Clair

Accueil Informations Conférences Activités Sorties Vie de l'antenne


Les voyageurs du Nord …

les 15 et 16 septembre 2010

Découvertes majeures pour une ballade en sol mineur

Voilà une région que je ne connaissais pas du tout. Magnifiques découvertes.

Je me souviens
de la promenade en bateau autour des hortillonnages frais d’Amiens et de sa cathédrale ;
de la maison de Jules Verne, travailleur impressionnant. Contrairement à sa première biographie, affirmant que c’était un « voyageur en chambre », le guide nous a montré combien il était passionné de navigation et qu’il avait visité les 5 continents ;
de la visite chez Jules Verne suivie le lendemain d’un Voyage au centre de la terre.
Je me souviens en particulier de la visite d’Arras, ville discrète qui mériterait d’être plus connue ;
de cette superbe matinée de découverte de la place des Héros, de l’Hôtel de ville, des Boves, de la vue du haut du beffroi ;
du cœur de la ville qui est un condensé d’architecture et de patrimoine avec ses places baroques, avec ses maisons reconstruites à l’identique, après la 1° guerre mondiale, de l’Hôtel de Ville aux murs recouverts de boiseries sculptées et aux plafonds à caissons ;
des boves d’Arras nous sommes sortis « haras-sés », crottés mais contents d’avoir parcouru ce long dédale où vécurent cachés des soldats, des marchands et de petits rats «  Ah! rats » (sic).
Sortez de nuit à Arras : il ne faut pas manquer les illuminations de la Place des Héros et du beffroi.

Je me souviens du Centre Minier Historique de Lewarde et d’un ch’ti mineur passionné et passionnant, fier de nous raconter les conditions de travail : chaleur, poussière, bruit et les copains restés au fond ;
que les femmes descendaient aussi jusqu’en 1892 et les enfants dès 8 ans ;
qu’ils ont passé de longs moments dans les galeries creusées sous la terre : les « carriers » dès le Moyen âge dans les boves pour extraire les pierres des maisons flamandes et du beffroi, plus tard pour faire la guerre de 14-18 ou se protéger des bombardements de 40-44, sans compter les mineurs du XVII ème siècle à 1990 ;
du Centre minier et de ses galeries….au niveau zéro !!!
de l’odorante tarte au maroilles ainsi que de la carbonade flamande au pain d’épices dégustées dans le restaurant du carreau de la mine.

Enfin je me souviens de nos guides, à la fois prolixes, expérimentés, nous communiquant leur science et leur passion…sans parler du guide des hortillonnages !

Deux journées superbes mais quelques regrets : ne pas avoir bu une pression de bière ch’ti… et ne pas avoir rencontré Dany Boon jouer les carillonneurs dans le beffroi !

Titre et Paroles des voyageurs du Nord, mis en musique sur un air de Georges Pérec.