Logo UIA-HSC

Université Inter-Âges de Normandie
Antenne d'Hérouville Saint-Clair

Accueil Informations Conférences Activités Sorties Vie de l'antenne


Sortie à Paris

Lundi 5 décembre 2011

C’est de très bonne heure que nous avons accepté de nous lever ce lundi 5 décembre 2011, pour nous rendre à Paris.
Au programme : la visite du « Palais Garnier » le matin, et celle du « Sénat » l’après-midi.
Entre ces deux visites nous avions quartier libre et nous avons pu flâner dans la capitale, sous le soleil d’automne.
Ce voyage était très bien organisé : distribution d’une feuille donnant toutes les étapes de la journée, heures des rendez-vous, indication des lignes de métro à prendre entre nos deux lieux de visite, sans oublier le ticket de métro !

L’Opéra :

Charles Garnier (1825-1898) remporte le concours de l’opéra en 1861.
Son projet est retenu parce qu’il est le seul à avoir prévu trois entrées, une pour Napoléon III, (1808-1873), une pour la bourgeoisie (les abonnés), une pour le peuple.
En effet, l’attentat d’Orsini contre l’empereur en 1858, devant l’opéra de la rue Le Peletier avait fait de nombreuses victimes. Il fallait éviter les gros rassemblements.
L’avenue de l’Opéra est alors percée pour relier directement le palais des Tuileries (résidence de Napoleon III) à l’Opéra.
C’est l’époque de la transformation de Paris (1852-1870) sous l’autorité du préfet Haussmann. Charles Garnier a obtenu de celui-ci qu’il n’y ait jamais d’arbres plantés sur cette avenue, afin de conserver la perspective sur l’opéra.
Le style de l’Opéra est éclectique, intégrant architecture, sculpture, peinture et il est inspiré des voyages de Garnier en Grèce et en Italie.
L’opéra a été classé au titre des monuments historiques en 1923.
Un regret, nous n’avons pas vu la salle de spectacle et son plafond peint par Chagall en 1964. En effet, en raison des répétitions, la salle peut être fermée aux visites sans préavis.

Le Sénat :

Cette chambre haute du parlement français siège au Palais du Luxembourg.
Le Sénat représente les collectivités territoriales et avec l’Assemblée Nationale, il détient le pouvoir législatif.
Les 348 sénateurs sont renouvelés par moitié tous les 3 ans, au suffrage universel indirect, par les grands électeurs.
En cas de vacance de la Présidence de la République, c’est le président du Sénat qui en assure l’intérim.
Les propositions de lois sont étudiées en commissions.
Il en existe sept : la commission des lois, des finances, de la culture, de l’économie, des affaires étrangères et sociales, et celle de l’union européenne.
Nous avons pu assister à un débat, suivi d’un vote, après l’exposé de l’avis du gouvernement (Valérie Pécresse pour ce sujet), celui du représentant de la commission ayant étudié le sujet et les avis des sénateurs présents dans l’hémicycle.
Sur Google, on peut faire une visite virtuelle, très complète, du Palais de Luxembourg.

Dans le car, très confortable, le retour fut bien calme.

Annick Meudec

Voir les photos